Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

Présentation du GRECEM

Le GRECEM est un groupe de recherche sur la recherche-création en musique constitué par Sophie Stévance en 2012, puis affilié à l’Observatoire interdisciplinaire de création et de recherche en musique (OICRM-Université Laval).

Le GRECEM, dont les travaux se déroulent au Laboratoire de recherche-création en musique et multimédia (LARCEM), a pour objectifs de réfléchir aux enjeux théoriques, pratiques et pédagogiques d’une approche de recherche-création, d’étudier et d’expérimenter la pratique musicale sous toutes ses formes, de même que le processus créateur, tant en interprétation qu’en composition, dans différents styles et cultures musicales (populaire, expérimentale, traditionnelle, d’avant-garde, cosmopolite, etc.), expérimentés par les approches méthodologiques disponibles parmi toutes celles en sciences humaines et sociales (ethnographie, observation participante, confrontation croisée, pratique réflexive, analyse structurelle, performancielle, recherche-action, recherche-création, etc.). Pour ce faire, les chercheurs, chercheurs-créateurs et musiciens réunis au sein du GRECEM travaillent en étroite collaboration en vue de diffusions (artistiques ou autres) ET théoriques (musicologiques), tout en identifiant les interactions entre la recherche et la création.

L’objectif du GRECEM est également de soutenir une formation de pointe dans le domaine de la musicologie abordant une approche de recherche-création en musique (M. Mus. et Ph.D.).

Pour les membres du GRECEM, la collaboration entre les acteurs de la recherche-création en musique (chercheurs, chercheurs-créateurs et musiciens) prend la forme d’un engagement commun visant à coordonner et à regrouper différentes expertises pour produire, à partir d’un même projet, des réalisations académiques et artistiques (ou autres) profitables à chacun des membres qui y contribuent. Le GRECEM souhaite ainsi favoriser des liens de collaboration, voire de nouveaux modes de travail, entre des collaborants de tous les horizons disciplinaires autour de projets de recherche-création dans un contexte musical.

 

Le GRECEM vise à une meilleure (re)connaissance de la recherche-création en musique en tant que méthode adaptée aux besoins d’un projet de recherche en musique. Le GRECEM souhaite agir comme un lieu de rassemblement national et international en permettant à des chercheurs, des chercheurs-créateurs et des créateurs de tous les horizons de collaborer dans le cadre de projets interdisciplinaires, lesquels, dans la reconnaissance des expertises de chacun, leur permettront de converger vers des objectifs communs : favoriser les influences entre les démarches de recherche et de création et observer leurs interactions. Dans une démarche empruntant à la recherche-projet, ce dialogue aura des incidences scientifiques (en sciences humaines, sociales et sciences dures) et soutiendra la création, le tout faisant émerger des réalisations autrement impossibles à produire.

Le GRECEM joue un rôle décisif dans la formation et le mentorat de jeunes chercheurs, chercheurs-créateurs et artistes canadiens et étrangers engagés dans un processus de recherche, par notamment :

  1. Des projets de collaboration entre chercheurs et/ou chercheurs-créateurs et/ou créateurs en profitant de nos infrastructures (LARC, LARFADI, LARCEM) sises à l’Université Laval, lesquelles attirent des artistes et chercheurs internationaux de haut calibre, offrant ainsi une trame privilégiée pour stimuler la recherche-création en contexte musical et sonore;
  2. Des stratégies de partenariats et de réseautage : favoriser la visibilité des programmes et projets de recherche des membres du GRECEM en développant leur fort potentiel de partenariats interinstitutionnels, interartistiques et interdisciplinaires afin de recruter des collaborateurs, incluant des artistes professionnels de renommée internationale, pour chaque phase d’un projet, stagiaires et étudiants, et de participer à leur formation;
  3. De nous organiser en réseau pour mettre en commun nos ressources et utiliser les compétences de chacun afin d’optimiser nos résultats et encourager de nouvelles activités de recherche théorique validée par une démarche musicale expérimentale de haut niveau, ou réciproquement, le tout en observant de manière systématique les interactions entre la recherche et la création.

Le GRECEM est intégré à un milieu institutionnel où la recherche scientifique et la création artistique sont des axes majeurs de développement. Depuis fort longtemps, l’Université Laval valorise la recherche-création : elle soutient et encourage vigoureusement les initiatives qui visent à développer des projets individuels ou en équipe dans le domaine de la recherche-création et à faire avancer la recherche scientifique en ce sens liées à des expériences artistiques (ou autres) originales. L’Université Laval rassemble en son sein des chercheurs, des créateurs et parfois des chercheurs-créateurs (étant entendus que ces derniers possèdent une double formation – en recherche et en création). Cette proximité, qui distingue d’ailleurs l’université du conservatoire de musique, tient une place de plus en plus importante dans les programmes d’organismes subventionnaires, notamment le Conseil de recherche en sciences humaines (CRSH), qui soutient non seulement la recherche sur la recherche-création, mais également les projets d’équipes interdisciplinaires présentant une approche de recherche-création.

En 2015, Sophie Stévance, Professeur à l’Université Laval, obtenait la Chaire de recherche du Canada en recherche-création (http://www.chairs-chaires.gc.ca/chairholders-titulaires/profile-fra.aspx?profileId=3481) qui vise à éclairer les liens si essentiels entre collaborateurs pour mieux comprendre et appuyer la nature interdisciplinaire de la recherche-création. Ainsi, en encourageant et soutenant la recherche-création en musique de manière inédite, audacieuse parce qu’inclusive, non seulement l’Université Laval assure-t-elle son rôle de développeur culturel, mais elle se distingue des autres universités au Québec, au Canada et ailleurs dans le monde, tout en répondant à des besoins pressants de la société.